Humanisme-Ecologie-République

Humanisme-Ecologie-République

Unité d'oncologie pédiatrique de Garches: Appel à soutien !

 xj1m_hopitalgarches3.jpg

Le combat pour le maintien de l'unité d'oncologie pédiatrique est loin d’être finit.  Plus que jamais il est nécessaire de le faire vivre et l’amplifier.

Vendredi 21 février nous – Nicole Delépine, Carine Curtet et moi-même – avons rencontré deux fonctionnaires proches de Martin Hirsch –  Jean-Michel PEAN directeur du Groupement Hospitalier Paris-IdF-Ouest et Gérard COTELON Directeur de cabinet du directeur général de l’AP-HP –.

Rien de très positif n’est sorti de cette réunion particulièrement décevante durant laquelle il a été clairement annoncé par le directeur de cabinet que la feuille de route arrêtée par l’administration serait mise œuvre.

2ffb69d.jpg

« Je suis fonctionnaire j’applique » nous a déclaré Gérard Cotelon sans même se rendre compte un instant que c’est en substance ce que le Préfet Papon avait indiqué en guise de justification des signatures qu’il avait apposées au bas des documents qui ont envoyé des centaines de « juifs » vers les camps de la mort.

Actualisée cette formule pourrait aussi bien justifier aujourd’hui que l’on envoi, sans état d’âme particulier, de jeunes enfants atteints de cancer comme cobayes de laboratoire parce que l’organisation le veut, parce que l’on est fonctionnaire et que on applique les procédures sans les discuter.

Marisol Touraine et Martin HIRSCH porte une très grave responsabilité dans ce qu’ils tentent de  mettre en place pour démembrer ce service qui fonctionne correctement  et en refusant de nous recevoir pour nous entendre. 

MST.jpg

Pourtant la situation est grave pour l’Unité du Service d’Oncologie du Docteur Nicole Delépine et les chances de survie des enfants qui y sont encore soignés.

L’administration refuse en effet d’entendre que le fait de persister à ne pas remplacer les postes vacants dans cette unité constitue une grave entorse à la mission de l’AP-HP vis à vis des patients que les fonctionnaires « zélés » ne manquent d’avancer à l’appui de leurs discours pour nous convaincre de lâcher prise sur notre revendication.

Les Parents n’abdiquerons pas tant ils savent, pour l’avoir vécu dans leur chair, que les enfants seront mieux soignés et considérés dans une unité où seront appliquées les méthodes en vigueur à Garches qui donnent de meilleurs résultats que partout ailleurs en France.

Pour cela ils ont besoin d’être soutenus et aidés.

Cancer%2020060816_rua_s76_003.jpg

Humanisme-Ecologie-République s’est engagé aux côtés des associations SOS-Lenny, Ametist et Regardes la Vie  et du combat que mène publiquement le docteur Nicole Delépine pour tenter de secouer ce monstre d’inertie inhumaine que devient jour après jour, réforme après réforme, le service public de santé français dirigé par une haute administration à la conscience robotisée et inféodée aux impératifs de la diminution drastique des coûts financiers, au détriment du fondement des valeurs déontologiques du serment d’Hippocrate.

Ces gens-là se sentent moins concernés par les patients vulnérables qu’ils traitent comme des choses dont seules les pathologies les intéressent encore un peu.  

Sinon, comment expliquer ce drame d’un patient laissé dans un WC durant quinze jours avant que l’on découvre qu’il était mort –hôpital de Dieppe– ?

Comment expliquer qu’une patiente soit découverte  morte alors qu’elle avait été admise  6 heures plus tôt et laissée sans soins dans un couloir des urgences – Hôpital Cochin – ?

Comment expliquer les morts d’enfants récentes de Chambéry ?

Comment expliquer les amputations  de jeunes enfants parce que des «pontes en ont décidé ainsi» alors qu’elles sont pour la plupart évitables ?

Comment expliquer les entorses graves à la loi Leonetti et comment encore expliquer qu’un médecin puisse euthanasier plusieurs patients sans leur consentement – Etablissement de Bordeaux –

Comment ?

la-transition-laborale-8122.jpg

N’en déplaise aux «transhumanistes en herbe» - ministres, hauts fonctionnaires ou mandarins de l’université –   le corps des êtres humains n’est pas une machine qui a vocation à être triturée, réparée, augmentée sur laquelle on peut se livrer à des expériences – soit disant pour le futur bien-être à venir des autres – et que l’on balance à la poubelle ou à l’incinérateur quand on ne sait plus quoi en tirer.

Il devient urgent d’imposer un Non Citoyen puissant à cette clique d’intérêts carriéristes et financiers  qui ne nous représente plus et qui porte l’entière responsabilité des morts par défaut de déontologie, par l’imposition de procédures inacceptables et par des arbitrages politiques dictés par les grands laboratoires qui se gavent de profits à partir des maladies que l’on ne cesse de qualifier de rares pour en valoriser les traitements.

Nous appelons toutes celles et tous ceux qui accepteront de nous accompagner, dans cette lutte de salubrité publique, à envoyer, dans un premier temps, ce avant le vendredi 7 mars, une lettre pour tenter une dernière fois de sensibiliser Marisol Touraine à la situation inhumaine que l’administration fait actuellement aux enfants hospitalisés dans l’unité d’Oncologie Pédiatrique de Garches dirigée par le Docteur Nicole Delépine et aux solutions envisagées après son départ à la retraite.

Si une fois de plus elle devait rester sourde à nos sollicitations alors nous engagerons une épreuve de force dont madame la Ministre et le Directeur général de l’AP-HP porteront la pleine et entière responsabilité.

Bernard FRAU

Délégué Général d'Humanisme-Ecologie-République


Modèle de lettre à envoyer à la Ministre 

 

Bien sûr ceci n’est qu’un modèle que vous pouvez personnaliser ou adapter comme vous le souhaitez. L’objectif est d’inonder la Ministre de tellement de lettres qu'elle soit dans l’obligation médiatique de nous recevoir, après qu’elle n'ait pas réagi :

1)  à la pétition – plus de 20000 signatures réclamant le maintien de l’unité de Garches –

2)  au déplacement des malades venus sous les fenêtres du Ministère pour être entendus,

3)  aux courriers et aux appels des députés et sénateurs qui l’ont interpellée sur le dossier.

 

Votre nom
Votre adresse

Le 5 mars 2014

Madame la Ministre des Affaires sociales et de la Santé 
Madame Marisol TOURAINE
14 rue Duquesne 
75700 Paris 

Objet : devenir de l’unité d’oncologie pédiatrique de l’hôpital Raymond Poincaré de Garches

Madame la Ministre, 

L’unité d’oncologie pédiatrique de Garches est aujourd’hui menacée de fermeture. Pour avoir suivi un enfant soigné dans cette unité, je puis attester personnellement de la très grande qualité des soins qui y sont rendus, et du choix entre traitement éprouvé et essai thérapeutique qui reste réel dans ce service. 
Les associations SOS-Lenny et Ametist n’ont pas été reçues par vos soins et les demandes des sénateurs et députés étant restées vaines, je souhaiterais personnellement vous rencontrer afin d’évoquer avec vous l’avenir de ce service.

Je suis persuadée que Ministre de la santé, vous aurez à cœur d’écouter ce qu’en tant que «citoyen(ne)» je souhaite vous dire à propos des immenses services que rend cette unité d’oncologie pédiatrique, plébiscitée par les patients et les familles de patients, qui de plus permet un traitement académique différent – garant donc d’un réel choix thérapeutique pour les malades – de celui prodigué dans les autres unités du territoire.

Ainsi vous pourrez rendre un avis éclairé du point de vue des demandes qui émanent des citoyen(ne)s et non pas de la seule administration sanitaire à laquelle les parents qui vous ont sollicitée ont à ce jour été systématiquement renvoyés. 

Je vous prie d’agréer, madame la Ministre, l’expression de mes sentiments respectueux

Signature

Ce combat n’est pas un combat isolé

Témoignage du Docteur Pierre Sadoul

Psychiatre honoraire des Hôpitaux

Ancien chef de service et de  secteur de psychiatrie infanto-juvénile

Membre co-fondateur du collectif des 39

« Quelle hospitalité pour la Folie »

« Sortons de notre « créneau » spécialisé, le combat d’Amétist nous concerne : c’est une médecine à la carte au cas par cas en oncopédiatrie que le lobby des programmateurs de protocoles mondiaux du cancer veulent abattre en synergie avec les planificateurs financiers planqués dans les bureaux ministériels.

C’est le même combat que nous menons contre Fondamental.

« Ils » attendent que  Nicole Delépine prenne sa retraite pour fermer l’unité, comme pour Maurice Berger à St Etienne. « Ils » encerclent le service, lui arrachent petit à petit ses moyens et enfin s’écrient : « voyez ce service n’est plus viable, on ventile ses moyens ailleurs mais « ils » évitent soigneusement de dire que le savoir-faire scientifique, clinique et relationnel attaché à cette pratique est jeté aux orties…

Patient, familles, équipes thérapeutiques sont tous victimes des économies d’échelle qu’« ils » poursuivent jusqu’à la taille démentielle de l’inhumain.

On est curieux de savoir si Martin Hirsch saura se pencher sur cette affaire aussi importante à mon sens que celle de la morte oubliée des urgences de Cochin, il s’agit ici de gens encore en vie !

Le directeur de l’AP-HP croit-il qu’il apportera une réponse en fermant ce service remarquable et efficace ?

Nous vivons la même chose en psychiatrie où on doit désormais « gérer » les signes de la maladie selon de « bonnes » pratiques ; quid du malade qui est aussi usager-citoyen…semble-t-il ? 

Ce combat est utile car une certaine sensibilisation et des résistances se font jour, même dans les grandes « usines » à soin, où le sujet devient objet d’attentions nouvelles…

Diffusons cet appel qui rejoint le combat de Roland Gori contre ce qu’il appelle les imposteurs ! 

Pierre Sadoul"

 

 

 



03/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 618 autres membres