Humanisme-Ecologie-République

Humanisme-Ecologie-République

Monsieur le Président avez-vous entendu? il est temps de réagir !

 138_138_1.jpg

Le résultat sorti des urnes au 1er tour des élections municipales dimanche dernier montre très clairement l’abime qui est en train de se creuser entre le Peuple français et ses représentants.

« Tous dans le même sac » ont dit, très majoritairement, les Français à toutes les formations politiques, FN compris.

Avec un taux aussi faible de participation, quelle formation politique peut prétendre avoir gagné ce premier tour ? Aucune !  

Mais la claque est de plus grande importance d’abord et avant tout pour la formation majoritaire. Celle qui est aux manettes.

Actuellement en place, à la présidence de la République, au gouvernement, au parlement, dans les régions, dans la plupart des grandes Villes de France, elle récolte très logiquement ce qu’elle a semé de promesses non tenues, en matière sociale, en matière écologique, en matière de santé, en matière d’emploi et de concessions aux productivistes agricoles, industriels, de la mer et de la production énergétique.  

Il y a une opération de nettoyage en profondeur à réaliser.

D’abord et avant toute chose, il faut que ces « politiciens professionnels » arrêtent cette manipulation qui vise à tenter de faire peur aux Français avec le Front National et son héritière blondasse.

La baudruche se dégonflera quand enfin les Ministres, les Directeurs de Cabinets et la Haute administration écouteront ce que le Peuple veut, avant de Le considérer uniquement comme un ramassis d’emmerdeurs systématiques qui ne veulent pas comprendre ce que les experts, managers en tout genre shootés aux chiffres, ont décidés être bon pour eux.

Cette insupportable tendance au mépris hautin de ceux qui savent, ravageuse pour la démocratie, doit être combattue au plus haut niveau de l’Etat comme dans les plus petits villages et communes où il n’est pas rare de trouver de minables petits « clones» qui reproduisent les comportements arrogants de leurs modèles supérieurs, fonctionnaires ou politiques.

Faute d’agir rapidement et efficacement sur ce plan, les gouvernants devront au final faire face à une révolution chaude.

La révolte gronde et le Premier ministre vient nous parler d’un Front Républicain pour faire barrage au Front National !!!! Incroyable d’inconscience et de bêtise !

Et puis de quelle République le Premier Ministre nous parle-t-il ?

D’une république de nantis et de privilégiés qui s’arrangent comme larrons en foire pour se faire une place au chaud ; comme à Nantes sur le dos des opposants au projet de l’aéroport de Notre Dame des Landes ou à Paris sur le dos des opposants au projet d’extension de Roland Garros qui se traduira par la destruction des serres d’Auteuil ou à Gondrange sur le dos des salariés d'Arcelor Mittal.

SerresAuteuil-2.jpg
Les serres d'Auteuil qu'Anne Hidalgo veut détruire

D’une République de politiciens profiteurs pourris jusqu’au trognon, qui connaissent mieux la carte des paradis fiscaux que celle de leur Pays, qui se bâfrent et se vautrent dans le « camp réservé » des conflits d’intérêts et des fraudes fiscales colossales aux yeux de ceux qui n’ont que le seul RMI pour revenu ?

On aurait pu imaginer qu’un 1er ministre socialiste en appelle à un Front Populaire pour endiguer ce qu’il appelle la « vague bleue marine ». Non il en appelle à une coalition des enragés de la lutte pour les postes et les prébendes pour se répartir le gâteau.

Et d’ailleurs pour en appeler au Front populaire, encore eu-t-il fallu pour cela que le 1er ministre soit assuré du soutien de ce Peuple que les médias et la classe politique cherche à anesthésier par tous les moyens de manipulatoires.

 

Stop, le Peuple, celui des chômeurs dont le chiffre ne cesse d’augmenter, celui des cadres menacés dans leur emploi à qui le patron du MEDEF, grand ami du Président de la République, veut limiter les indemnités de chômage à 1500€, celui encore des millions de gens en dessous du seuil de pauvreté, et celui des intermittents du spectacle qui font vivre la création culturelle dont on ne veut pas assurer les indemnités de chômage, celui des ouvriers et techniciens qui assistent à la destruction de leurs emplois sans espoir ferme d’en retrouver - plus 31000 en février -, et tous ces paysans méprisés laissés sur le carreau des accords européens et demain américano-européens, ces médecins qui se suicident parce qu’ils n’en peuvent plus de devoir exercer dans les pires conditions de stress à l’hôpital ……. Celui, celui…..

A travers ce niveau record d’abstention les Français viennent de signifier clairement à leurs dirigeants que désormais ils ne se contenteront plus s’agissant de la politique globale de la Nation de mesures cosmétiques, de discours faussement apitoyés, ou d'affirmation péremptoires ou mensongères.

MST.jpg
1ère spécialiste des affirmations péremptoires, arrogante et méprisante

Le Peuple exige un très net changement de cap.

Un changement qui fasse plus de place à la dignité et au respect des êtres humains au cœur des perspectives politiques et des administrations de l’Etat.

Ces derniers temps la pression s’est accrue. Elle devenue insupportable!

Les Français sont bien trop souvent considérés comme de vulgaires objets soumis à la loi d’airain d’objectifs aveugles de rationalisation économiques destinés au final à servir un système global bancaire et financier.

Ce système mondialisé surplombe les sociétés humaines qui ne comptent plus et dont le destin est entre les mains d’une très petite minorité de potentats qui tirent en sous-main les ficelles de la géopolitique mondiale au grès de leurs propres objectifs de pouvoir.

531908_361947867272397_1101566502_n.jpg
Il faut y aller monsieur le président le temps des blagounettes n'est plus

Ce changement de cap idéologique et politique de fond, auquel la société française, mais également européenne, aspire, passe en France d’abord par la démission du gouvernement actuel dans son ensemble à commencer par celle du 1er Ministre Jean-Marc Ayrault qui doit partir.

Ensuite elle passe par l’éviction prioritaire du champ politique de certains des ministres qui ont été à la manœuvre du mépris et de l’arrogance dont la reconduite au gouvernement serait considérée comme une provocation.

Les  Laurent Fabius « le belliqueux impuissant », Marisol Touraine «sa suffisance et son arrogance 1ère , Cécile Duflot «la championne verte de l’opportunisme», Philippe Martin «l’alibi écolo», Pierre Moscovici « l’ami des Peugeot », Fleur Pèlerin «le roseau Chanel en charge des PME et de l’innovation », tous gagneront à faire un stage dans la vraie vie, à l’hôpital auprès des malades de tous âges, dans les banlieues où s’installent les communautarismes, dans les quartiers pauvres des grandes villes à la campagne et dans les petits villages de notre beau Pays.

Changer les hommes et les femmes n’y suffira pas il faudra aussi changer radicalement de cap politique.

traite-transatlantique-03-8434a.jpg

En premier lieu s’impose de rompre avec le suivisme auprès des américains qui ne nous apporte rien sinon de fragiliser un peu plus notre pays avec les conséquences économiques, sociales, et diplomatiques qui frappent d’abord les plus faibles d’entre les Français et verse les autres dans une précarité et une incertitude chaque jour plus insistante.

Il faut également en finir au plan européen avec cette logique d’une Europe libre marché ouvert que veulent imposer les Anglais de la City et les américains de Wall-Street qui poussent maintenant à la conclusion d’un traité de libre-échange avec la zone nord-américaine avec l’acquiescement béat des sociaux-libéraux-démocrates de tous poils.

La France n’a pas pour seule vocation à se polariser vers l’atlantique-nord elle se doit de jeter un regard aiguisé et fraternel vers la méditerranée et les grands espaces russes.

Enfin les transitions vers un modèle de société respectueux des écosystèmes et des sociétés humaines doivent être engagées et non reportées aux calendes grecques comme cela est toujours le cas depuis plus de 20 ans par tous les gouvernements qui se sont succédé.

C’est au prix de ce changement radical de la politique nationale et internationale de la France que la République et ses valeurs humanistes  seront assurées d’être pérennisées.

sans-titre.png

En qualité de Président de la République française François Hollande est le gardien de ces valeurs, il lui incombe après cet avertissement fort, lancé par les Français, de prendre ses responsabilités et d’agir efficacement et en profondeur.  

Bernard FRAU

Délégué Général HER

 

images (1).jpg
Beppe Grillo le frère italien de la lutte

 



27/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 616 autres membres