Humanisme-Ecologie-République

Humanisme-Ecologie-République

Gaz de schiste : Pour l’instant c’est plié!

Au nom de la sacro-sainte compétivité la patronne des patrons avait, avec un groupe de 19dirigeants industriels, signé, jeudi 19 septembre, un appel pour la relance dudébat sur l’exploitation en France des gaz de schiste.

 

Cet appel venait après quele chef de l'Etat, lors de la conférence environnementale du 14 septembre sesoit de son côté officiellement engagé, prononçant l’annulation de tout permis d’exploiter les gaz de schiste par fracturation hydraulique sur la totalité de la durée de son mandat.

 

 

«Personne ne peutaffirmer» que cette technique d'extraction « est exempte de risques lourds pour la santé et l'environnement », avait indiqué François Hollande pour justifier
son choix.

 

A la faveur d’une baisse passagère de popularité et d’un moment difficile pour le pays, de tension économique et sociale, à l’heure où la rumeur médiatique laissait à croire que le « Rapport Gallois » plaiderait avec succès en faveur du gaz de schiste la présidente du Medef, Laurence Parisot, s’est laissé aller à faire une dernière pression sur le gouvernement «Nous avons sous nos pieds un atout qui serait un avantage compétitif considérable, pourquoi le refuser ?»

 

 

La réponse est tombée cet après-midi, selon le quotidien les Echos les services du chef du
gouvernement ont fait savoir que la proposition du rapport de Louis Gallois sur la reprise des recherches sur l'exploitation du gaz de schiste n’était pasretenue. «La ligne édictée par le président de la République lors de la conférence environnementale reste inchangée ».


Incontestablement cetteprise de position vient conforter la ministre de l’environnement Delphine Bathoet l’ensemble des associations qui se sont opposées au projet d’exploitation des gaz de schiste, pour le quel sept demandes de permis avait été déjà déposésauprès de l'Etat sous la présidence Sarkozy et le gouvernement Fillon.

 

 

Belle victoire donc,mais la vigilance reste de mise, Arnaud Montebourg et Alain Vidalies qui vientde déclarer lors du dernier Talk Orange-Le Figaro que la question du gaz de schiste ne devait pas être écartée "pour l'éternité" n’ont pas ditleur dernier mot. On peut leur faire confiance pour revenir à la charge à lamoindre ouverture.  

 



05/11/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 618 autres membres