Humanisme-Ecologie-République

Humanisme-Ecologie-République

Cette nuit à Fukushima, l’erreur de trop

Tokyo le 07/10 | 06:41 |

Par mégarde, les pompes qui assurent le refroidissement des réacteurs détruits ont été stoppées par un ouvrier.

 

Les questions se multiplient sur la capacité de Tepco à faire face à la gravité de la situation dans la centrale de Fukushima. - AFP

A Fukushima, un ouvrier stoppe par mégarde le refroidissement des réacteurs

La série d’incidents s’accélère à Fukushima, où un employé a stoppé, ce matin, par mégarde les pompes qui assurent le refroidissement crucial des réacteurs détruits. Il aurait activé un interrupteur général et ainsi coupé le courant dans plusieurs des installations connectées aux tranches 1,2, 3 et 4 du site.

Tepco, qui a informé l’autorité de régulation du secteur de l’incident, a immédiatement indiqué que les systèmes de refroidissement de secours de la centrale s’étaient enclenchés automatiquement et que les réacteurs comme les piscines de refroidissement des barres de combustible usé étaient correctement alimentés.

Ce nouveau rebondissement va relancer le débat dans le pays et à l’étranger sur la capacité de Tepco à faire face à la gravité de la situation dans la centrale de Fukushima-Daiichi.

Ce matin, le titre de l’électricien, qui ne survit que grâce aux financements publics, perdait jusqu’à 8,9% de sa valeur sur la place de Tokyo.

Source :  Les Echos.fr                      

http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0203050047339-cette-nuit-en-asie-a-fukushima-l-erreur-de-trop-614319.php

Écrit par Yann ROUSSEAU Correspondant à Tokyo yrousseau@lesechos.fr

 

 



08/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 616 autres membres