Humanisme-Ecologie-République

Humanisme-Ecologie-République

Belrad a besoin de nous !

1939836df6859dbe98e9813ca4c63d39.media.200x211.jpg

L’accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl en 1986 a laissé des traces et quelles traces. L’accumulation de radionucléides dans les organes et le système nerveux central des personnes conduit à une contamination chronique qui a de mauvaises conséquences  sur la santé, en particulier celle des enfants.

Belrad, l’Institut biélorusse indépendant de radioprotection, outre un gros travail pédagogique concernant la radioprotection, effectue depuis 1990 des contrôles de radioactivité sur les enfants et les approvisionnent gratuitement en pectine.

Le gouvernement biélorusse, l’OMS et l’AIEA, ont déclaré que les territoires touchés par l’explosion de la centrale nucléaire en 1986 ne seraient plus dangereux.

Tout le travail de l’Institut Belrad montre qu’il n’en est rien et s’oppose au message rassurant diffusé par les organismes officiels au service des «pro-nucléaires»

Aujourd’hui, l’Institut est confronté à des difficultés financières au point que sa pérennité même est menacée.

L’association française les Enfants de Tchernobyl Belarus, qui assure la représentation Belrad en France, vient de lancer l’opération « Au nom des enfants du Belarus victimes de Tchernobyl, Merci !!! »

Pour participer à cette manifestation de soutien de l’Institut Belrad il suffit de cliquer sur le lien ci-après:

http://enfants-tchernobyl-belarus.org/doku.php?id=adhesion_don

logo (155x155).jpg

Le point de vue d' HER

L’indépendance est gage de vérité.

En matière de nucléaire la nécessité de disposer d’expertise indépendante s’impose. Il n’est d’entendre la communication lénifiante dont nous sommes gratifiés par les TEPCO et autres, EDF et AREVA, à chaque incident qui survient dans les centrales nucléaires au Japon ou en France. L’Institut Belrad est une pièce importante dans le dispositif général pour la transparence concernant les effets à court, moyen et long terme sur les populations victimes d’accidents nucléaires.

L’Institut Belrad doit pouvoir continuer à exercer sa mission de vigilance et d’alerte.



02/12/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 616 autres membres