Humanisme-Ecologie-République

Humanisme-Ecologie-République

Valls se pose en premier rival de Fillon

Manuel Valls s'en est pris dimanche à François Fillon, qu'il accuse de "changer de programme" entre la primaire de la droite et l'élection présidentielle. Pour l'ex-Premier ministre, ce revirement traduit le "cynisme" du candidat des Républicains, dont il a fait son rival sans attendre le résultat de la primaire de la gauche.

 

 

Manuel Valls se pose en premier rival de François Fillon (Reuters)

 

"On ne peut pas changer de programme et de projet entre la primaire et devant les Français. Ça, c'est du cynisme, ça ce n'est pas honnête", a déclaré Manuel Valls à propos de François Fillon, dimanche matin, lors d'une distribution de tracts dans le 3e arrondissement de Paris.

Des propos qui font suite au recul du candidat de la droite sur son projet de réforme de la Sécurité sociale. Mardi, en toute discrétion, la proposition la plus contestée concernant la privatisation de l'assurance-maladie a été retirée du site Internet du candidat. Disparu également, le document intégral, que l'on pouvait télécharger, de ses propositions nommé "Vers un système de santé fondé sur la liberté et la responsabilité".

Valls à Fillon : "Je défends une République bienveillante et généreuse"

Manuel Valls a donc profité de ce moment de trouble pour se positionner en rival direct de François Fillon, avant même la primaire de la gauche :  "Moi, je veux défendre une République ferme, sur les principes, sur la laïcité, sur les droits, sur les devoirs, mais une République aussi bienveillante et généreuse, qui assure à tous l'accès aux soins par exemple, voilà une grande différence entre François Fillon et moi."

 

Invité du Grand Rendez-vous d'Europe 1 dimanche, Bernard Accoyer, l'un des premiers à exprimer son hostilité à l'idée de privatiser la Sécurité sociale, a défendu le revirement de François Fillon : "C'est une très bonne chose." Le nouveau Secrétaire général du parti les Républicains a ainsi assuré que son candidat souhaitait "sauver la Sécurité sociale (…) sans la privatiser et sans qu'il y ait de déremboursement de médicaments ou de prestations".

 

Source :

logo-europe1-lejdd.png

 

http://www.lejdd.fr/Politique/Valls-se-pose-en-premier-rival-de-Fillon-833509

Jérémy Descours - leJDD.fr

 

Le point de vue HER 558217_611066385602792_694465029_n.jpg

 

Décidément Manuel Valls ne pense qu’à une seule chose lui et encore lui, le reste il s’en contre-fou.

D’abord il nous dit que François Fillon est cynique et malhonnête parce qu’il a modifié son programme depuis les primaires de la droite.

Comment a-t-il l’impudence d’attaquer son adversaire sur le sujet et le traiter de cynique et de malhonnête, alors que lui-même dans le cadre de sa campagne à la primaire socialiste qu’il veut gagner à gauche, il vient de proposer aujourd’hui de supprimer le 49/3 ?

Oui le 49/3 dont il a usé et abusé pour faire passer en force ses lois antisociales sur le travail

Oui le 49/3 ce dispositif qui permet à un Premier ministre autoritaire de violer son groupe parlementaire sans  coup férir.

 

RriwYHqwkYUBcVQ-556x313-cropped.jpg

 

Manuel Valls veut nous faire croire qu’il est modèle de vertu démocratique et sociale. Il n’en est rien ! Il est aussi cynique et malhonnête que celui qu’il veut désigner comme son rival

Alors qu’il est loin encore d’avoir gagné la primaire des socialistes, Manuel Valls a désigné son adversaire pour la Présidentielle, François Fillon est son rival et pour bien faire la différence il clame « Je défends une République bienveillante et généreuse »

Bienveillante à l’égard de qui ?

Des patrons du MEDEF chez qui vous êtes ridiculisé en leur expliquant que vous les aimiez ! Il leur a été dit oui aux cadeaux sans contreparties sur l’emploi. Avec cela vous avez été bienveillant.

Mais à l’égard des Ecologistes qui défendent la biodiversité, les paysages, la qualité de l’eau, la mer les fleuves et les rivières ? Les boues rouges, Notre Dame-des-Landes, Sivens.

Des paysans bios qui sont en train de « crever » oui de « crever »  parce que le gouvernement qui a été le vôtre se fait de la trésorerie avec les fonds que l’Europe a versés depuis deux ans au titre des mesures PAC qui sont bloqués on ne sait pourquoi. Leurs destinataires pendant ce temps payent à leur banquier les intérêts que l’état économise sur leur dos.

Des militants de la sortie du nucléaire qui attendent encore que l’on ferme Fessenheim?

Généreuse à l’égard de qui?

Des 9 millions de citoyens qui survivent sous le seuil de pauvreté. 400 SDF sont décédés cette année en France pendant les 10 premiers mois de l’année. Cela dure depuis le début du quinquennat Hollande. !

Des millions de salariés payés au SMIC à qui l’on va « généreusement octroyer 10 euros par mois d’augmentation début janvier 2017?

Des retraités qui, mois après mois, voient leur pouvoir d’achat régresser car les pensions n’augmentent pas.

Non Manuel Valls dans cette Présidentielle vous n’êtes pas et vous ne serez pas l’adversaire de François Fillon mais, si vous gagnez la primaire ce qui n’est pas acquis, sa caution libérale et son faire valoir.

5371199_qesthumb-jsp_545x460_autocrop.jpg

L’adversaire de François Fillon et des Sociaux libéraux,  que vous et votre ancien ministre de l’économie Macron représentez, sera celui porté par le « Peuple insoumis de France » qui n’en peut plus de vos cadeaux aux classes dominantes de notre Pays.

Ce « Peuple insoumis de France » qui en a plus qu’assez de vos revirements, de vos promesses non tenues, de vos postures opportunistes que vos conseils en communication surpayés fabriquent pour les circonstances du moment.

Ce « Peuple insoumis de France » ne veut plus de politiciens de votre calibre, retors, hypocrites qui se tiennent et se soutiennent. Au fait comment va votre ami Cahuzac? 

lopfdbjgbkpagijh.jpg

Manuel Valls il ne sert plus à rien de se faire joueur de massacre de foire, en tapant dans les média sur cette droite avec qui vous vous entendez si bien.

La France, ce grand pays que vous et votre Président avez contribué, avec le précédent, à rendre plus petit sur la scène internationale a besoin d’hommes ou de femmes d’état pour le diriger. Pas aux pantins inféodés au capitalisme financier mondialisé.

 

Vous n’avez décidément ni la stature ni la carrure pour le poste. Rentrez donc chez vous dans votre commune d’Evry, et lâchez nous la gra...pe.

 

Bernard FRAU

téléchargement.jpg

 



18/12/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 609 autres membres