Humanisme-Ecologie-République

Humanisme-Ecologie-République

ONU: "résolution 2334" Meyer Habib et Christian Estrosi en Israël

4368_2016-12-07_16-19-46_Meyer-Habib.jpg

Dans une interview accordée à Aroutz 7 le député français Meyer Habib a déclaré que la prochaine conférence sur le Proche-Orient qui aura lieu à Paris le 15 janvier sera celle de la « honte internationale » et non celle de la paix.

Le député a souligné que le président Barack Obama échoué sur toute la ligne dans sa politique au Proche-Orient, notamment en Syrie, et qu’il veut à tout prix enregistrer encore un succès sur le dos d’Israël juste avant de quitter la Maison-Blanche. « Imposer à Israël de revenir aux lignes d’avant 1967 c’est vouloir qu’Israël revienne aux ‘frontières d’Auschwitz' » a dit le député, reprenant la célèbre phrase d’Abba Ebban.

Meyer Habib ne craint cependant pas l’avenir, et s’est dit convaincu que Jérusalem restera la capitale une et indivisible de l’Etat d’Israël. Il a confié recevoir de nombreux appels téléphoniques de confrères députés français qui dénoncent la résolution du Conseil de sécurité et estiment que toutes les lignes rouges ont été franchies par l’ONU concernant Israël.

Il a exprimé sa honte que la France ait voté en faveur de cette résolution, « donnant ainsi une récompense au terrorisme jihadiste alors qu’elle même le subit de plein fouet ».

Le député français s’est cependant dit rassuré par le fait que Donald Trump va bientôt entrer en fonction et convaincu qu’il honorera ses engagements, notamment le transfert de l’ambassade des USA à Jérusalem.

C0yDBsaW8AAZ-Z1.jpg

Il s’est également réjoui et félicité de l’arrivée en Israël du maire de Nice et président de la région PACA Christian Estrosi, qui tient à manifester son soutien au Premier ministre Benyamin Netanyahou face à l’offensive de l’Autorité Palestinienne à l’ONU.

Enfin, Meyer Habib a indiqué qu’il est en Israël pour soutenir ceux qui demandent l’extension de la souveraineté israélienne sur les blocs d’implantations de Judée-Samarie: « Nous avons vu où les concessions ont mené Israël, il faut maintenant imposer des réalités sur le terrain », a conclu en substance le député.

Source

logo-18.png
Shraga Blum  28 Décembre 2016

http://www.lphinfo.com/meyer-habib-conference-de-paris-honte-internationale/

 

Point de vue HER 558217_611066385602792_694465029_n.jpg

Meyer Habib député UDI , binational – franco-israélien –  de la 8ème circonscription des Français de l’étranger – Chypre, Grèce, Malte, Italie et Turquie – vient de prendre position contre le choix du président de la République de réunir, le 15 janvier à Paris, une conférence internationale sur le  Proche-Orient qualifiant celle-ci de conférence de la « honte internationale »

Meyer Habib n’est pas d’accord avec cette réunion que dire, sinon que c’est sa position et qu’il a parfaitement le droit de l’exprimer.

Sauf que cette déclaration  a été faite lors d’une interview accordée  à une station israélienne, Aroutz 7, basée à Tel Aviv qui en a rapporté les éléments. Dans cette même interview Meyer Habib a fait état de « sa honte » de la France qui a voté la résolution 2334 à l’ONU. Résolution qui, rappelons-le condamne, les implantations illégales de colonies israéliennes  en Cisjordanie.

Passons sur la joie de ce parlementaire concernant l’initiative du président de la région PACA Christian Estrosi, venu en Israël pour rencontrer le Premier ministre Benyamin Netanyahou.

Annoncée sur Twitter « Départ pour Israël où je vais témoigner   mon soutien à Benyamin Nétanyahou, le premier ministre israélien, après décision ONU dangereuse qui attaque la seule démocratie de la région. », cette visite a été l’occasion  pour le président « Les Républicains » de la région PACA de faire un don de 50 000 euros au Fonds national juif – KKL – , organisme para gouvernemental actif en Israël, à Jérusalem-Est annexé et sur le plateau du Golan annexé.

A l’issue de visite, Christian Estrosi à fait connaître qu’il partage avec Benyamin Nétanyahou « une vision commune sur la lutte implacable à mener contre le terrorisme au niveau international».

Quand à Meyer Habib celui-ci a poussé le bouchon encore plus loin. Sa présence en Israël était pour lui la marque d’un soutien à tous  ceux qui réclament le passage sous souveraineté israélienne – en clair l’annexion -  des implantations de Judée-Samarie: « Nous avons vu où les concessions ont mené Israël, il faut maintenant imposer des réalités sur le terrain », a-t-il conclu !!!

Voila deux personnalités politiques qui ne peuvent pas ignorer qu’en territoire étranger, les ressortissants français sont généralement tenus à la règle suivante : la ligne politique est celle du gouvernement en place et qu’elle n’a pas à être dénoncée, tout au plus peut-elle être soutenue.

C0yDBssXUAEQ1QL.jpg
 

De quelle légitimité ces deux politiciens se prévalent-ils pour aller en terre étrangère soutenir la « politique étrangère d’un gouvernement » dont l’état vient d’être condamné par l’ONU ?

Cette affaire pose aussi une grave question : celle de la bi-nationalité des représentants des citoyens ou de celles des ministres.

On ne peut pas être juge et partie, en l’occurrence monsieur Meyer Habib est dans la confusion la plus totale, député français il défend la politique d’un état que la France vient de désapprouver à l’ONU. Ce n’est pas tenable pour lui, c’est inacceptable pour la France !

On attend à ce propos la réaction du Ministre fantôme des Affaires Etrangères Ayrault et du Président de la République.

Bernard FRAU

téléchargement (1).jpg



03/01/2017
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 609 autres membres