Humanisme-Ecologie-République

Humanisme-Ecologie-République

L’UFML en appelle aux leaders d’opinions

safe_image2.jpg

Responsables politiques, syndicaux ou associatifs, élus du peuple, personnalités de la société civile, artistes, leaders d'opinions, vous êtes de par vos fonctions, plus que d'autres, engagés lorsque la liberté est menacée.

La loi de santé doit être examinée par la commission des affaires sociales le 17 mars 2015 avant d'être ratifiée par la représentation nationale... Cette loi doit être retirée.

La loi de santé va, au travers du Tiers Payant Généralisé, lier de façon définitive et inévitable, la pratique des médecins aux orientations définies par les organismes désormais responsables de leurs rémunérations, qu'il s'agisse de nécessité économique ou de recherche de profit.

Personne n'accepterait que la publicité soit en charge de tout ou partie du salaire des journalistes et pose la main sur leur ligne éditoriale, la liberté de la presse est inaliénable.

Personne ne doit accepter que les responsables des rémunérations des médecins puissent agir sur l'orientation de leurs pratiques ou le niveau de leurs prescriptions, la liberté de soigner est également inaliénable, et en matière médicale l'intérêt individuel doit toujours primer sur l'intérêt collectif!

La loi de santé donne l'accès aux organismes complémentaires privés à l'ensemble des données des patients, au travers d'une « base patient » où seront regroupées les données sanitaires et administratives de tous. « Base Patient » au renseignement rendu indispensable et obligatoire pour la prise en charge sanitaire de chaque patient.

Le secret médical est bafoué de manière définitive et l'utilisation des données sanitaires de chacun par des sociétés privées pour d'autres intérêts que le soin ne pourra être empêchée !

La loi de santé donne la responsabilité de l'organisation du soin et de l'orientation des pratiques à l'Etat : « l'Etat devient responsable de la politique de santé », parallèlement, la loi de santé offre la possibilité de désengager la Sécurité sociale et de rendre majoritaire le rôle des organismes privés dans le remboursement des soins, et ainsi ouvre la porte aux réseaux de soins où patients et médecins seront soumis aux intérêts économiques des financeurs. Seuls les patients en capacité de souscrire une sur-complémentaire pourront garder une liberté de choix.

Le pire n'est jamais exclu et la Loi de santé donne les clés pour demain changer le sens même de notre système sanitaire où chacun paie selon ses moyens et est soigné selon ses besoins pour un système où chacun sera soigné suivant son revenu ou la hauteur de son contrat de complémentaire santé.

La liberté de soigner et d'être soigné, la protection du secret médical sont les bases mêmes du système sanitaire français. Elles sont la garantie pour chaque citoyen d'accéder à une médecine individualisée, libre, indépendante, et garante du secret de chacun.

Parce que cette loi nous concerne tous :

L'UFML appelle tous les défenseurs de la liberté de soigner et d'être soigné, de l'indépendance de la médecine, et du secret médical à se lever pour exiger le retrait de la loi de santé et à participer à la manifestation du 15 03 15 à Paris

Le 16 février 2015 - Dr Jérôme Marty, président de l'UFML


AffichePrintemps29janvier2miniature.jpg
 

 

 

 



16/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 613 autres membres