Humanisme-Ecologie-République

Humanisme-Ecologie-République

La CGT attaque Montebourg et soutient l'EPR

« Penly c’est maintenant et ici » titre ensemble, la CGT de Normandie, la Fédération Nationale CGT Mines et Energie et l’Union  Locale CGT de Dieppe dans leur Communiqué commun du  7/02/2013». Il nous a semblé intéressant de porter à la connaissance des adhérents d’Humanisme-Ecologie-République ce communiqué qui montre bien le paradoxe du Parti de Gauche – dont le leader Jean-Luc Mélenchon porte l’écosocialisme – qui est allié du Parti communiste qui compte parmi ses élus le Maire de Dieppe Sébastien Jumel.

Bernard FRAU

Communiqué de la CGT du 7 02 2013

« L’intervention du Ministre du redressement productif renvoyant aux calendes grecques la construction du second EPR en Seine Maritime n’est pas acceptable. Quel crédit accorder à ses déclarations sur la nécessité de renforcer la filière nucléaire française ?

Pour la CGT, la filière nucléaire a de l’avenir en France. Elle permet de fournir de l’électricité à un prix compétitif et sans émettre de Co2. Une nouvelle centrale nucléaire, prenant en compte les retours d’expérience des difficultés industrielles du chantier de Flamanville et les recommandations post-Fukushima de l’ASN doit voir le jour. Nous contestons la vision du Ministre sur la filière nucléaire qui serait principalement constituée du démantèlement et de l’export.

Avec l’arrêt de Fessenheim, la fermeture de centrales thermiques, la politique que dessine le gouvernement risque d’installer durablement notre pays dans l’acceptation du déclin et de l’austérité et priver notre pays d’un outil industriel de premier plan. Est-ce l’ambition du débat sur la transition énergétique ?

Sur un dossier où le Gouvernement a toutes les cartes en mains, cette nouvelle prise de position ne peut que semer le doute quant à sa volonté de développer l’industrie et l’emploi.

Elle provoque colère et amertume chez ceux qui voient dans ce projet un levier pour redonner du travail, former massivement, dynamiser l’activité économique.

C’est un camouflet pour les élus de Seine Maritime qui ont pris des engagements et fondé beaucoup d’espoir sur les retombés d’un tel investissement.

Les besoins d’énergie vont augmenter en Europe et dans le monde, en France, plus de 5 millions de personnes sont en précarité énergétique, et malgré les efforts nécessaires en termes d’efficacité énergétique il va falloir produire plus d’énergie pour assurer le développement du pays.

Avec la privatisation et la déréglementation du marché et du travail, les prix et les profits s’envolent. La CGT réclame que ce secteur stratégique soit sous contrôle public au travers un pôle public de l’énergie. Il faut investir dans l’outil de production, la recherche, la modernisation, la formation, les conditions de vie et de travail.

Pour la CGT il faut anticiper le renouvellement progressif des capacités de productions du parc nucléaire français, poursuivre sa modernisation en bénéficiant des progrès de la recherche et de l’innovation dans les domaines de la sécurité et de la sureté et obtenir des garanties de haut niveau pour tous les travailleurs du secteur.

 
Oui il faut répondre aux besoins industriels et sociaux en matière d’énergie Oui il faut donner du travail, dynamiser l’économie. Oui nous avons besoin d’une nouvelle centrale nucléaire à Penly ». CGT

Position des Ecologistes Réalistes

Pour Humanisme-Ecologie-République il faut engager une sortie progressive du Nucléaire sans engager de construction de nouvelles centrales en préparant une transition énergétique.

C'est STOP EPR, ni chinois ni français ni à Penly ni Ailleurs,  

 



12/02/2013 1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Liens

Voir les articles de la catégorie Energies - Nucléaire, Fossiles, Renouvelables -