Humanisme-Ecologie-République

Humanisme-Ecologie-République

Jean-Vincent Placé ex EELV favorable à une prolongation de l’état d’urgence de 6 mois

30 novembre 2015

831388-jean-vincent-place-le-3-octobre-2015-a-paris.jpg

 

Jean-Vincent Placé le 3 octobre 2015 à Paris Photo THOMAS SAMSON. AFP

 

Le coprésident de l’Union des démocrates et des écologistes, Jean-Vincent Placé, par ailleurs Sénateur et conseiller Régional en Ile-de-France  vient de se déclarer favorable « à l’interdiction des manifestations au nom du respect de l’état d’urgence, il se dit prêt à la prolonger la durée sur les six mois à venir».

 

«Je soutiens le gouvernement qui avait interdit très clairement les manifestations», affirme le sénateur écologiste de l’Essonne, interrogé sur iTélé au lendemain des échauffourées entre forces de l’ordre et manifestants place de la République à Paris.

 

L’AFP rapporte ainsi les propos de celui qui, interventions après interventions  s’échine à montrer qu’il pourrait être un Ministre de l’Intérieur : «  Il faut «être intraitable en termes de sanctions vis à vis de ces gens», qui «ne sont pas des écologistes militants» mais «des ultra-radicaux gauchistes», «des professionnels de la contestation» qui «se mobilisent ainsi de G7 en G20», a-il déclaré, jugeant «honteux, scandaleux, ignobles» les heurts de la veille.

 

«Nous n’avons pas à supporter cela», a-t-il tranché martial !

 

Ajoutant «Je le dis très clairement à certains dirigeants de mes amis écologistes qui contestent» l’interdiction des manifestations, «y compris d’ailleurs après avoir voté l’état d’urgence», il faut «à un moment assumer», a-t-il affirmé. «L’état d’urgence, c’est l’état d’urgence, c’est une autorité, c’est une réalité, c’est aussi une prudence vis-à-vis de nos concitoyens». 

 

Nous autres, Libres Ecologistes Sociaux, sommes  terrorisés par la menace « placéenne », nous tremblons devant les « injonctions » de celui qui au mieux entrera au Ministère de l’intérieur pour occuper un poste de secrétaire d’Etat aux pissotières du Pays. Même pas peur!

 

«Il me semble que si dans trois mois nous sommes dans la même situation, il faudra de nouveau assumer et pourquoi pas en prolongeant en effet l’état d’urgence», a-t-il enchainé.

 

Non satisfait de menacer ses ex-amis en leur faisant la morale, notre matamore en remet une couche pour se bien faire voir de ses nouveaux compères dont on ne sait plus où ils sont, à gauche, au centre, en dérive pétainiste?  «Au moins sur les trois mois, voire les six mois à venir, cela me paraît avoir une réalité parce que le travail qui est fait aujourd’hui pour traquer les jihadistes, pour lutter contre les entrées de territoire me paraît nécessiter un peu de temps tout de même», martèle-t-il.

 

0ee7a979b717093afa94199b8684a8cf06925dc4.jpg

 

Ecolo le loulou?

 

«Je suis un écologiste convaincu (...) et je suis pour la sécurité», a-t-il soutenu, «car comme le dit le Premier ministre Manu-Bénito Valls, c’est la première des libertés, la sécurité».

 

Valls comme défenseur des libertés en France. On aura tout entendu! Décidément pour obtenir son maroquin le farceur est  prêt à toutes les bassesses.  C’est lamentablement « digoulasse » !

 

Bernard FRAU

téléchargement.jpg

 

Source

AFP2.png

 

     AFP

logo-libe.png

//www.liberation.fr/france/2015/11/30/place-ude-favorable-a-une-prolongation-de-l-etat-d-urgence-de-6-mois_1417176



30/11/2015
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 609 autres membres