Humanisme-Ecologie-République

Humanisme-Ecologie-République

INFO FRANCE BLEU - Le domicile d'un cadre de Greenpeace perquisitionné par la DGSI

920x517_maxnewsworldthree579400_jpg_pagespeed_ce_vYRbhnCZXI.jpg

Le domicile du militant anti-nucléaire Yannick Rousselet a été perquisitionné à Cherbourg

© Maxppp - MarcDemeure

 

Le mardi 13 décembre, le domicile du Manchois Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire pour Greenpeace France, a été perquisitionné par les services de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

 

Le mardi 13 décembre, le domicile cherbourgeois de Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire pour Greenpeace France, a été perquisitionné par des fonctionnaires de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Selon Yannick Rousselet, ils ont agi "sur ordre du procureur de la République de Paris". A l'origine de cette perquisition, une plainte déposée par Christophe Quintin, haut-fonctionnaire de défense à la sécurité nationale, et Christian Riac, général de brigade, responsable national de la sécurité nucléaire.

 

"Ils ont saisi tous nos supports numériques, professionnels et familiaux. Tout est parti", a confié le leader anti-nucléaire : téléphones, ordinateurs, disques durs externes, clés USB et cartes SD. Yannick Rousselet s'est vu signifier une convocation à une garde à vue pour interrogatoire sans beaucoup plus de précisions, si ce n’est le motif suivant : "compromission du secret de la Défense Nationale".

"Compromission du secret de la Défense nationale"

L'organisation Greenpeace dénonce une "situation extrêmement floue" et rappelle que "Yannick Rousselet est non seulement chargé de campagne pour Greenpeace France mais également membre nommé par le Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie au Haut Comité pour la Transparence et l’information sur la sécurité nucléaire et membre de plusieurs Commissions locales d’information". "Greenpeace n'a rien à cacher", ajoute l'organisation anti-nucléaire, et demande les "raisons exactes" de cette perquisition.

 

Plus d'infos à venir

Source

sans-titre28.png

 

France Bleue

Par Pierre Coquelin et Anthony Raimbault, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin et France Bleu lundi 19 décembre 2016 à 12:57

 

Le Point de Vue d’HER 558217_611066385602792_694465029_n.jpg

 

L’état est-il en train de perdre la tête ?  

 

Une perquisition, au nom du procureur de la République de Paris, vient d’être menée par la DGSI au domicile de Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire pour Greenpeace France. De plus Yannick Rousselet est convoqué à « une garde à vue pour interrogatoire » ????

Le motif serait le suivant : "compromission du secret de la Défense Nationale".

Yannick Rousselet est membre du Haut Comité pour la Transparence et l’information sur la sécurité nucléaire – nommé sur proposition du Ministère de l’écologie – et il participe par ailleurs à de nombreuses CLI  (Commission Locale d’Information)

Dans ce cadre on ne voit pas très bien ce qui peut lui être reproché au titre du « secret de la défense Nationale ».

Cette opération, qui rappelle, dans l’esprit, certaines opérations « barbouzardes »  du siècle dernier, fait planer une ambiance  floue de nature à entretenir un climat propre à justifier les dernières décisions de maintenir l’état d’urgence jusqu’au 15 juillet 2017.

_80980935_police.jpg

Pas encore là. mais demain?

Le gouvernement serait-il en train de faire dériver notre belle République démocratique en direction d’une république policière à la Salazar ?

Rien ne peut le justifier pas même le « terrorisme »

Cette perquisition, sur un motif aussi peu clair, est une atteinte intolérable à la vie privée et à la dignité d’une personne honorablement connue.

A moins que cette opération ne soit le prélude à d’autre plus systématique pour bâillonner les lanceurs d’alertes de tout horizons.

On ne fera pas taire les anti-nucléaires qui dénoncent à juste raison, les mensonges d’EDF et d’AREVA, les faux procès verbaux d’essais des cuves de l’EPR, le gâchis financier des chantiers en cours qui n’en finissent pas de se terminer.

Cette « industrie de mort » doit être abandonnée, Yannick Rousselet et l’organisation Greenpeace font partie de ceux qui ne se privent pas de le dire aux côtés d’autres organisations telles l’ACRO, Sortir du Nucléaire et d’autres. 

10518829_674460282641214_4421899383485905198_n.jpg

Yannick Rousselet est des nôtres!

A ce titre nous lui apportons notre soutien de principe plein et entier et nous condamnons cette intolérable opération d’intimidation qui n’est pas sans rappeler des temps pas si éloignés où au petit matin on pouvait être arrêtés par une milice sur la seule présomption d’appartenir à un réseau de Résistance.

 

A quand la censure pour propos non conformes ?

 

Bernard FRAU

   téléchargement.jpg

 



19/12/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 609 autres membres