Humanisme-Ecologie-République

Humanisme-Ecologie-République

Greffe d'ovaire : naissance d'un petit garçon au CHU de Toulouse

29_nourisson_9.jpg

Ils ne sont qu’une centaine dans le monde, comme ce petit garçon dont le CHU de Toulouse vient d’annoncer la naissance.

Ces bébés ont vu le jour grâce à une greffe d’ovaire. Cette technique peu usitée est le plus souvent pratiquée après que la maman ait été traitée pour un cancer. Elle a été utilisée avec succès pour la première fois au CHU de Toulouse, rapporte France 3 Régions.

C’est une longue histoire qui a mené à la naissance de ce petit Toulousain. En 2009, relate le site d’informations régionales, la maman apprend qu’elle est atteinte d’un cancer au cou. La tumeur nécessite des traitements connus pour mettre en péril la fertilité. Afin de préserver les chances de maternité de la jeune femme, il lui est proposé de conserver du tissu ovarien. Après un prélèvement par cœlioscopie ou laparoscopie, il est en effet possible de vitrifier une partie d’un ovaire, comme cela se pratique plus communément pour conserver des ovules.

Cinq plus tard, le tissu ovarien ainsi conservé a été greffé à la future maman. Si la technique est utilisée dans différents pays, elle n’est pas fréquente, et « n’est pas encore validée dans ses modalités précises, notamment en ce qui concerne le lieu de l’autogreffe » précise l'Agence de la Biomédecine. Le tissu ovarien peut ainsi être replacé à l’intérieur de l’abdomen, sur le tissu ovarien restant ou même sous la peau, au niveau de l’avant-bras ou de l’abdomen.

Si la greffe réussit, le tissu ovarien reprend ses fonctions initiales, y compris son rôle sur la sécrétion d’hormones. Les cycles menstruels reprennent donc et il est alors possible de concevoir naturellement.

L’opération tentée à Toulouse a été un succès.

Il aura ainsi fallu une année à la jeune femme pour tomber enceinte de son premier bébé.

La maman et le petit garçon, né en septembre dernier à l’hôpital Paule-de-Viguier du CHU de Toulouse, se portent bien.

 

Source :

 

 

 

Par Stéphany Gardier Publié le 22.11.2016 à 17h44

 

//www.pourquoidocteur.fr/Articles/Vu-dans-la-presse/18561-Greffe-d-ovaire-naissance-d-un-petit-garcon-au-CHU-de-Toulouse

 

Plus d’information

 

//www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/6784-Cancer-la-preservation-de-la-fertilite-negligee-en-France

 

//www.pourquoidocteur.fr/Femme/1283-Preserver-la-fertilite-des-jeunes-atteints-de-cancer

 

//www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/2084-Cancer-et-fertilite-les-patients-mal-informes

 

 

Le Point de vue HER558217_611066385602792_694465029_n.jpg

 

La pratique médicale comme elle se doit d’être pratiquée. Une recherche  constante du plus et du mieux au service de la réparation du corps et de ses fonctions dans l’intérêt du patient et de la préservation de la vie.

L’opération l’hôpital Paule-de-Viguier du CHU de Toulouse est une réussite tant du point de vue technique et médical que d’un point de vue  déontologique et éthique. Elle fait honneur à ceux qui l’on menée à son terme un bébé est né. Un bébé comme tous les autres qui doit faire la fierté  d e ses parents qui peut-être n’y croyaient plus.

Elle fait honneur à ceux qui dans cette profession restent fidèles au serment qui aujourd’hui encore guide la conscience des médecins.

Serment fondateur de la déontologie médicale qui à l’heure des docteurs Frankenstein hystériques mérite d’être rappelé.

« Au moment d’être admis à exercer la médecine, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité. Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux. Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination […]. J’interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité.

Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité. […] »

Cette éthique qui tient les progrès de la médecine à l’intérieur des limites fortes de l’humaine condition qui peuvent paraître à certains comme des tares dont il faudrait se libérer, l’insuffisante résistance aux agressions des pollutions, l’insuffisante capacité à supporter l’effort en milieu hostile, la concurrence de ses pairs, le vieillissement et ultime phantasme la mort.

Tous ces moins qui en réalité ne sont que les désirs fous engendrés par l’idéologie du "toujours plus", "toujours plus haut", "toujours plus fort", "toujours plus vite" d’une société qui à force de croire que la technologie, érigée en deus ex machina absolu, viendra à bout de ce qui en réalité fait la naturelle beauté de la vie des hommes sur cette planète, qu’il faut aimer et protéger et non défigurer.

Ce monde artificiel que nous préparent les docteurs Frankenstein hystériques – anglais, américains, australiens, chinois, japonais, français …. –  ne mènera nulle part.

Où trouver des restes d’humanité quand les GAFA décideront de tout et administreront tout?.

Les Usines (Utérus artificiels)  où seront fabriqués les bébés à la demande et selon les besoins d’un productivisme tenu par une infime minorité de financiers capitalistes toujours plus exigeants, cyniques, cupides et égoïstes. Toujours moins humains, solidaires et amoureux de la Vie.

Cette machine emboutir les Homme et la Nature doit être combattue avec force et vigueur pendant qu’il est encore temps !

Joyeuses fêtes de Noël à vous lecteurs de ce blog.

imagesO09IQ70D.jpg

 

Noël est une bien belle fête de la Vie. C'est le jour du solstice d’hiver où le soleil reprend sa marche durant laquelle il apportera son énergie et que  la vie végétale reprendra son essor et sa beauté pour la plus grande joie des Humains qui sauront regarder.

 

Bernard FRAU

    téléchargement (1).jpg



24/12/2016
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 609 autres membres