Humanisme-Ecologie-République

Humanisme-Ecologie-République

Des parlementaires français demandent la reconnaissance de l'Etat de Palestine

Des-parlementaires-francais-demandent-la-reconnaissance-de-l-Etat-de-Palestine.jpg

Des parlementaires français demandent à François Hollande de reconnaître l'Etat de Palestine@ ABBAS MOMANI / AFP

Une centaine de parlementaires français, de tous bords confondus, ont demandé à François Hollande la reconnaissance d'un Etat de Palestine. 

Quelque 154 députés et sénateurs français de tous les bords politiques demandent à François Hollande la reconnaissance de l'Etat de Palestine, dans un courrier transmis dimanche à l'AFP.

La "sécurité d'Israël" en jeu. 

"La France doit marquer sa volonté de sortir de l'impasse sur ce conflit en réaffirmant solennellement, au nom du droit inaliénable à l'autodétermination, que le peuple palestinien est fondé à se doter d'un État. Il en va du respect du droit international comme de la sécurité d'Israël", écrivent ces parlementaires au chef de l'Etat.  "Monsieur le président, montrez-vous à la hauteur de l'enjeu et ne manquez pas ce rendez-vous avec l'Histoire, en reconnaissant dès à présent l'Etat de Palestine", demandent-ils.

Abbas voit un "signal clair". 

La plupart des groupes politiques, de gauche comme de droite, sont représentés dans la liste des signataires. Dans celle-ci figurent notamment Gilbert Roger, sénateur socialiste et président du groupe d'amitié France-Palestine, les communistes Marie-George Buffet et Pierre Laurent, les sénatrices écologistes Aline Archimbaud et Esther Benbassa, les socialistes Marie-Noëlle Lienemann, Mathieu Hanotin et Catherine Tasca, ainsi que du parti de droite Les Républicains Jean-Luc Reitzer et Michel Voisin.

Le président palestinien a salué cette lettre comme "un signal clair de la volonté de sortir de l'impasse dans laquelle se trouve le processus de paix du fait du refus du gouvernement israélien de mettre fin à l'occupation des Territoires palestiniens et de sa volonté de détruire par tous les moyens la solution à deux Etats".

Ce principe diplomatique qui fait référence depuis des décennies est porté par l'ONU et l'Union européenne et c'est également sur cette solution, celle de la création d'un Etat palestinien aux côtés d'Israël, qui était porté par la conférence organisée par Paris en janvier. Récemment, le président américain Donald Trump a créé la surprise en s'en distanciant, s'alignant ainsi, accusent une grande partie des Palestiniens, sur la position israélienne.

Source

le 26 février 2017 13h54, 

 

http://www.europe1.fr/politique/des-parlementaires-francais-demandent-la-reconnaissance-de-letat-de-palestine-2988323

 

Redaction-Europe1.fr.png la rédaction avec AFP

SUR LE MÊME SUJET :

Le Point de vue de Bernard FRAU

 "Candidat de la France Insoumise"

vote-jlm-2017.png
  4ème circonscription de l'Eure

 

A l’heure où le Président des Etats-Unis s’est rangé aux arguments du chef du gouvernement israélien s’agissant de la politique générale vis-à-vis de la création d’un état palestinien libre et souverain aux côtés de l’état d’Israël, il est juste que des parlementaires se lèvent pour réclamer la reconnaissance d’un Etat de Palestine.


La France en procédant de la sorte ne serait finalement que dans le droit fil d’une tradition républicaine qui, au nom du droit universel et inaliénable à l'autodétermination,  veut que les peuples en général et celui de Palestine en particulier sont fondés à se doter d'un État.

Je soutiens et salue donc cette initiative des 154 députés et sénateurs français qui ont saisi François Hollande.

Celui-ci sera-t-il à la hauteur ? C’est une autre histoire

Certains commenteront peut-être cette prise de position en la qualifiant d’antisémite ou de gauchiste.

A ceux-là j’objecte par avance que rien jamais ne me fera acquiescer à toute forme de recul des valeurs qui fondent l’humanisme depuis "la Renaissance" en passant par "les Lumières", et aujourd’hui "la Charte des Nations Unies" établie sur le respect du principe de l'égalité souveraine entre les Peuples et les Nations.

La poursuite de la colonisation des territoires palestiniens par le gouvernement de Benjamin Netanyahu complaisant avec les oukazes de l’extrême droite israélienne, outre qu’elle est désormais illégale au plan international, est une insulte faite aux valeurs de l’humanisme et à la dignité des Palestiniens et des Palestiniens.

Il faut que cela cesse définitivement. 

téléchargement (1).jpg



26/02/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 609 autres membres